De la ferme au musée

Une architecture traditionnelle…

Une architecture traditionnelle…

Au terme d’un concours d’architecture, l’équipe retenue pour créer le musée est composée de Bruno Marielle et Miléna Stefanova de l’agence Design et Architecture ; de Jean-Claude Dubois de L’Agence des paysages et de Karen Guibert, architecte d’intérieur-scénographe.

… Dans un écrin de verre

… Dans un écrin de verre

Le séchoir à noix constitue le cœur de ce bâtiment rénové. La préservation de son authenticité est pour les architectes une façon d’insuffler l’âme d’une époque et de ses habitants, établissant un lien tangible entre passé et présent. La nouvelle fonction du lieu impose cependant des apports nouveaux comme une entrée visible traitée de façon résolument contemporaine. Ainsi, une grande enveloppe de verre accueille le visiteur dans une harmonieuse continuité avec le parc.

Le Grand Séchoir au terme des travaux

Le Grand Séchoir au terme des travaux

Le chantier de travaux, coordonné par Christian Teypaz du cabinet EA2C va durer deux années. Parmi les entreprises retenues, Arrigoni & fils pour la maçonnerie, la menuiserie Fournier, les charpentiers du Grésivaudan, l’entreprise de charpente métallique Marion, les peintres Blanc-Gonnet… 

Première exposition temporaire

Première exposition temporaire "De la ferme Gaillard au Grand Séchoir", 2005

Une année durant, le photographe Christophe HURET a suivi le chantier de réhabilitation de l’ancienne ferme de la famille Gaillard devenue musée pour garder la mémoire de ce lieu en mutation et valoriser la dimension patrimoniale du projet. C’est la première exposition temporaire "De la ferme Gaillard au Grand séchoir".