Le parc des noyers

Un parc paysager

Un parc paysager

Situé face aux majestueux contreforts du Vercors, le parc du Grand Séchoir présente les paysages du pays de la noix, de la plaine de l’Isère aux coteaux des Chambaran où se déploient les noyers. Près du mur en pisé, la vigne et les mûriers racontent l’histoire du pays avant le développement de la nuciculture, tandis que l’alignement des noyers franquette, mayette et parisienne renvoie à l’intensification de la culture de la noix de Grenoble à la fin du 19ème siècle.

Conservatoire de noyers

Conservatoire de noyers

L’appellation « noix de Grenoble » privilégie les variétés franquette, mayette et parisienne. Pourtant, de nombreuses autres noix peuplaient la vallée et les coteaux alentour auparavant. Chaberte, lozeronne, tauque ou vourey, aujourd’hui disparues, sont replantées dans ce jardin pour garder la mémoire de cette diversité propre au pays de la noix

Arboretum des noyers du monde entier

Arboretum des noyers du monde entier

Le noyer à l’état sauvage est présent dans le monde entier, de la Chine à la Californie, en passant par l’Atlas marocain. On le trouve principalement dans une large bande située autour du 45e parallèle. Dans la grande famille des noyers, les juglans (notre noyer commun) et les carya (la noix de pécan), sont les deux genres les plus connus. Une vingtaine d’espèces (regia, nigra, etc.) est présentée reconstituée dans ce « juglandatum », offrant une diversité botanique remarquable.

Parcours de sculptures “Poucette

Parcours de sculptures “Poucette", d’après H.C. Andersen

Tous les personnages sont là : crapaud, poissons, papillon, hanneton, souris, taupe et hirondelle ; le bestiaire du conte d’Andersen a investi le parc du Grand Séchoir, accompagné de Poucette dans sa noix ! Les sculptures de Valérie Le Garroy, artiste grenobloise, conçues à hauteur d’enfant peuvent se laisser approcher ! Parents et enfants se laissent guider par l’histoire inscrite sur les panneaux colorés, à travers différents endroits du parc. Commencer la visite par une déambulation au grand air à la rencontre des principaux épisodes du conte constitue une belle entrée en matière dans l’univers poétique de la noix !